cinema, Non classé

Mon bilan cinéma Février/Mars/Avril 2018

Les films de ce début d’année 2018

J’ai décidé de vous faire un petit récap des films 2018 que j’ai vu ces deux derniers mois. Pour ce début d’année, de nombreux films étaient attendus. Entre la forme de l’eau, Mektoub my love, Ready Player One, ou encore Black Panther, il y avait de quoi aller utiliser sa carte UGC Illimité.

Vous avez peut-être vu passer ma critique sur Call me by your name ou encore sur Razzia, qui ont été de véritables coups de cœur pour moi. Cependant, ce ne sont bien évidemment pas les deux seules fois où je suis allé au cinéma ces derniers temps.

En effet, j’ai vu pas mal de films, mais ceux-ci ne m’ont pas assez inspirés pour écrire un article complet. C’est pourquoi j’ai décidé de vous faire un petit récap régulier des films que je vois. Dès que j’aurai vu suffisamment de films, je vous donnerai donc mon avis dans un article bilan cinéma. Nous pourrons ainsi échanger sur nos expériences et je serai très curieuse de connaître vos points de vue.

Aujourd’hui, je fais le point pour vous sur quelques-uns des films 2018 décevants que j’ai vu à ce jour.

Films 2018 décevants

Parmi les nouveautés cinématographiques de 2018, certains étaient tout particulièrement attendus par le public. Parmi eux, on retrouve le dernier film de Guillermo del Toro, celui d’Abdellatif Kechiche et enfin, le dernier Marvel : Black Panther. Voici un petit récap de mon opinion et mes ressentis concernant ces trois films de 2018.

La forme de l’eau de Guillermo del Toro : un scénario décevant, mais un esthétisme parfait

Le dernier film de Guillermo del Toro ne m’enthousiasmait pas plus que ça. En fait, pour tout vous avouer, je redoutais d’aller le voir au cinéma, car je pensais qu’il allait me faire peur. Bon, c’était bien évidemment une erreur dont j’ai pu m’apercevoir une fois sur place.

Je vais tenter de commencer par le positif histoire de ne pas plomber l’ambiance tout de suite. A mes yeux, d’un point de vue esthétique, le film est parfait. J’ai beaucoup aimé les couleurs et l’ambiance qui s’en dégagent. Les costumes et les décors m’ont particulièrement inspirés, mais, entre nous, heureusement qu’il y avait tout ça.

Pour tout vous avouer, c’est ce qui m’a permis de tenir et de ne pas partir. Oui, parce que pour ce qui est du scénario, je me suis strictement embêté. Tout est prévisible du début à la fin et bourré de stéréotypes cinématographiques dignes d’un Disney : une adorable créature affreuse, un méchant directeur, une meilleure copine noire, ou encore une héroïne muette et solitaire.

Pour moi, la forme de l’eau ne fait pas partie des films 2018 dont je me rappellerai, et c’est bien dommage, car il n’y a aucun doute que du talent, Guillermo del Toro, en a.

Espérons donc un meilleur film pour la prochaine fois !

Les Films 2018 pas à la hauteur

Mektoub My Love d’Abdellatif Kechiche : une téléralité vulgaire

Au départ, je ne suis pas une grande fanatique du cinéma d’Abdellatif Kechiche. Bien que j’ai adoré « la vie d’Adèle » qui m’a totalement bouleversé, je n’ai pas été particulièrement touchée par ses autres films. C’était donc heureusement sans trop d’attentes que je suis allé voir le dernier film de Kechiche. Le film dure trois heures, j’avais donc prévu mouchoirs, gâteaux et bouteille d’eau, et j’étais, heureusement pour moi, accompagnée d’une amie.

Ce n’est pas particulièrement mon genre de parler pendant les séances, mais Mektoub my Love fait partie de ces films que tu as envie de commenter à haute voix. Pour ma part, j’étais tellement extérieure et loin du film que je me suis retrouvé là, comme devant un documentaire. Mais pour le documentaire, on a vu mieux. Pour moi, c’était un peu comme regarder une sitcom ringarde ou un vulgaire épisode de téléréalité, résumant les histoires de cœur d’une bande d’adolescents individualistes et bien souvent pathétiques.

Bon, il est vrai que j’aime tout particulièrement pouvoir m’identifier à un personnage. Cependant, c’était là chose impossible. On a affaire à un milieu de beaufs vulgaires et inintéressants.

J’ai tout de même attendu. Il s’agit de ce genre de film que tu as du mal à suivre, mais ou tu te dis qu’il y a bien une raison à tout ça. Optimiste comme je suis, je me suis dit que la fin allait certainement remonter le niveau de la séance. J’ai vraiment subi durant deux longues scènes interminables, mais j’ai tenu jusqu’au bout pour m’apercevoir que je n’aurai rien raté si j’étais parti avant. La fin du film s’est contenté de confirmer pour moi la médiocrité de celui-ci.

Bref, vous l’aurez compris, le film Mektoub My Love, ce n’était pas ma tasse de thé. Il fera pour le coup parti des films 2018 dont je me rappellerai de manière négative.

Black Panther : à peine digne d’un film de divertissement

Si vous me connaissez un peu, vous savez sans doute que ce genre de film n’est pas forcément mon truc. Mais, avec un compagnon qui est fan de super-héros, il a bien fallu que je m’adapte un minimum. Je me suis donc laissé convaincre pour aller voir Black Panther au cinéma. Cela fait des semaines qu’il est au cinéma, il a fait plus d’entrées qu’Avatar, le film est porteur d’un message fort sur la condition noire… Tant d’arguments qui ont finir par me convaincre sur le fait que j’allais passer un bon moment.

Bon, évidemment, c’était loin d’être le cas, et heureusement pour moi, non n’avons pas aimé, ni l’un ni l’autre. Moi qui déteste tant les ingrédients des films américains, je n’ai encore une fois pas été déçu. Comme dans « la forme de l’eau », j’ai eu le droit à un beau panel de personnages : le méchant gentil, l’amoureuse distante… En fait, il n’y avait vraiment aucune surprise dans ce film. L’intrigue, médiocre, est toujours plus que prévisible.

Pour ce qui est du message fort sur la condition noir, il va sérieusement falloir m’expliquer ! J’ai peut-être loupé un épisode, car je n’ai rien vu et rien entendu. J’ai trouvé le film bourré de clichés et tout sauf

Bref, Black Panther qui fait déjà parti des meilleurs films 2018 ne m’a pas touché un seul instant. Comme pour « la forme de l’eau », j’ai eu l’impression d’aller voir un film Disney. Peut-être que les enfants y trouvent en effet leur bonheur, avec des scènes d’action et une histoire bien léchée, mais pour ce qui est de moi, je n’ai trouvé non seulement aucun message politique, mais aucun autre message tout court. Même pour un film de divertissement, je ne l’ai pas trouvé à la hauteur.

Bon, heureusement, l’acteur principal est plutôt canon, alors ça aide à passer un bon moment.

 

Je serai curieuse d’échanger avec vous sur ces films, n’hésitez pas ! Pour découvrir d’autres critiques, n’hésitez pas à visiter le site de Sens Critique. Je vous retrouve très vite pour vous présenter la suite des films 2018 que j’ai pu découvrir. En attendant,  je vous embrasse ❤

 

 

BONNES ADRESSES, Non classé

Notre brunch du dimanche à Bordeaux

Brunch au restaurant Les Sauvages

Ce week-end, nous avons fait une petite entorse à nos brunchs préférés à La Pelle Café. Nous avons réservé au nouveau restaurant du quartier des Chartrons : Les Sauvages. Le restaurant Les Sauvages a ouvert ses portes récemment, au 49, cours de la Martinique. Je n’avais personnellement pas encore eu l’occasion d’y aller, mais beaucoup de personnes me l’avaient vivement recommandé.

Carte du brunch au restaurant les sauvages

Comme à La Pelle Café et dans de nombreux restaurants, le week-end, vous avez la possibilité de réserver pour bruncher entre 11h et 15h. A la carte du restaurant Les Sauvages, vous disposez d’un large choix, ce qui est assez agréable, car ce n’est pas toujours le cas des restaurants qui proposent des brunchs. Vous pouvez opter pour :

  • une formule Petite faim à 12 euros : 1 Plat sucré ou salé + 1 Boisson chaude
  • une formule Grande faim à 21 euros : 1 Plat sucré + 1 Plat salé + 1 Boisson chaude + 1 Boisson froide

Si vous venez avec vos enfants, il existe un menu adapté avec : Avocado burger ou Pancake et pâte à tartiner bio accompagné d’une boisson fraîche.

Nous avons opté pour la formule brunch Grande Faim à 21 euros avec pour ma part :

  • un jus de fruits RedSun
  • un Thé Chaï
  • un Choloco Pancakes : Pancakes, pâte à tartiner bio, Fraises et crème fouettée à la vanille
  • une Rainbow Salmon avec une légère différence par rapport à la carte : Riz à la place du Quinoa, saumon mariné à la place du saumon fumé d’Ecosse, radis, tomates cerises, chou rouge, carottes et graines. En gros, ça ressemble vraiment beaucoup à une Poke Bowl.

Soane-Patita, quant à lui, a opté pour un jus de fruits Sun’day, un chocolat chaud, un Choloco Pancakes (évidemment) et un Avocado burger (Bun noir du boulanger, effiloché de bœuf, guacamole, cheddar, iceberg, mayonnaise maison). Attention, il faut compter 2 euros de plus pour la formule avec burger.

Pour les plats sucrés, le restaurant Les Sauvages vous permet également de choisir une Green Bowl  avec banane, mangue, chou kale, spiruline, muesli, coco râpée et fruits frais, ou une chocolatine et une baguette accompagnées de beurre et de confitures maison. Quant au salé, vous pouvez non seulement choisir l’Avocado burger comme Soane-Patita ou le Rainbow Salmon comme moi, mais vous pouvez également vous tourner vers le Pita Méditerranéen : Pain pita du boulanger, aubergines grillées, tomates séchées, coriandre, roquette, feta, sauce libanaise maison ou sésame.

Le tout était tout particulièrement bon et nous n’avons pas été déçu. Les produits sont bien choisis, le pain du burger qui est réalisé non loin de là est délicieux, et la formule est suffisamment complète pour un bon brunch dominical.

Les sauvages : une bonne adresse à Bordeaux

En plus d’une cuisine savoureuse et saine, le lieu est plutôt chouette, authentique et singulier. Nous avons été servis rapidement, malgré le monde qu’il y avait sur place. Nous vous invitons donc à réserver si vous souhaitez tester ce nouveau brunch bordelais.

Avocado Burger

La semaine, le restaurant Les Sauvages propose des burgers de tous les horizons avec des recettes inspirées d’Asie, d’Amérique du Sud ou encore d’Europe. Les produits sont 100% frais et ça se ressent véritablement lors du repas. Il faut absolument que l’on vienne tester en semaine quand on trouvera le temps ! On pourra ainsi vous en dire un peu plus sur ces nouveaux burgers bordelais ou les salades et plats du jour.

BONNES ADRESSES, landes, Non classé

Dîner au Bistrot de Marcel

Pause Restaurant Au Bistrot De Marcel À Mont-De-Marsan

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de notre sortie restaurant à Mont-de-Marsan. Lors de notre retour d’escapade, nous avons décidé de nous arrêter à Mont-de-Marsan histoire de reprendre des forces. Nous avons jeté notre dévolu sur le bistrot de Marcel. Pour tout vous avouer, il pleuvait des trombes d’eau et nous n’avions pas vraiment envie de courir dans tous les sens à la recherche d’un bon restaurant.

Ce fut donc une bien belle surprise. Il faut croire que cette fois, nous avions eu du flair.

Lire la suite « Dîner au Bistrot de Marcel »

BONNES ADRESSES, Non classé

Coup de cœur aux Chartrons : La Pelle Café

Une pause à La Pelle Café

Entre la boutique et les différentes activités qui m’occupent beaucoup, je ne prend pas toujours le temps de partir à la découverte des petits cafés et des restaurants du coin. J’avoue que j’ai mes petites habitudes dans le quartier et que je ne pense pas toujours à les changer.

 

Cependant, il y a quelques temps, Soane-Patita et moi cherchions un endroit ou boire une boisson chaude et nous avons décidé de nous poser à La Pelle Café.

Finalement, cette petite sortie par jour de pluie, s’est avérée être le début d’une belle histoire d’amour.

Lire la suite « Coup de cœur aux Chartrons : La Pelle Café »

cinema, Non classé

Coup de cœur cinématographique du mois : Razzia

Razzia où le film du mois de Mars qui se démarque

Après un mois rempli de quelques films ni trop mauvais ni trop bons, je me suis aujourd’hui faufilé dans la salle de cinéma sans trop d’attentes. Depuis Call me by your name, il n’y a pas eu de film pour lequel j’ai eu envie d’écrire. La bande-annonce du dernier film de Nabil Ayouch avait attisé ma curiosité, mais il n’avait pas eu l’air de motiver plus que ça mon entourage. Lorsque le film Razzia a commencé, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je n’étais pas très à l’aise.

Le film débute en plein cœur du Maroc, dans les montagnes de l’Atlas, durant l’année 1982. Nous découvrons le portrait d’un professeur, touchant et bienveillant, qui enseigne à ses élèves la vie tout autour. Le fonctionnement du soleil, la lune, les étoiles… Puis, survient l’inspecteur, qui est là pour rétablir l’ordre et imposer l’arabe à des élèves qui ne comprennent que le berbère. On comprend alors, dès ce début de film, qu’il va sûrement s’agir d’un film de résistance.

Lire la suite « Coup de cœur cinématographique du mois : Razzia »

Musique, Non classé

Concert de Voyou au Krakatoa

Deuxième concert du mois hier avec Voyou + l’Impératrice au Krakatoa

J’ai passé une soirée extraordinaire. J’ai décidé de vous écrire deux articles différents sur le concert d’hier, car j’ai vécu deux grands moments. Contrairement à la première partie de Juliette Armanet, que j’avais trouvé un peu trop perché à mon goût, j’ai trouvé la première partie d’hier extra. Celle-ci était consacrée à Thibault Vanhooland dit Voyou. Une amie m’a fait découvrir il y a quelque temps le clip déluré de Tandem qui m’avait donné envie de découvrir les 5 chansons au style électro pop disponibles actuellement sur Spotify. Je vous avoue que j’étais déjà assez fan de voyou. Cependant, j’étais loin d’imaginer ce moment magique que j’ai vécu hier soir au Krakatoa.

Lire la suite « Concert de Voyou au Krakatoa »

Non classé, pyrénées

Week-end en amoureux

Escapade romantique dans les Pyrénées

Si vous avez un peu suivi nos aventures, vous devez vous rappeler que notre fameux parcours en chiens de traîneau prévu au mois de Janvier dernier avait été repoussé au mois de mars. Le 13 mars, nous avons donc pris la route pour un nouveau week-end en amoureux en plein cœur des Pyrénées. Après maintes et maintes recherches, j’ai réussi à dégoter une petite cabane située dans le village d’Aucun, dans le département des Hautes-Pyrénées. Ce petit chalet s’est révélé être l’endroit parfait pour une petite escapade romantique.

Escapade romantique dans une cabane insolite

Vous savez comme nous sommes fans des endroits atypiques et plein de charme ! Je suis plutôt contente de moi, car je ne me suis pas trompé en effectuant la réservation. J’hésitais entre plusieurs endroits et j’avais l’entière responsabilité de ce choix. Comme à notre habitude, c’est moi qui me suis occupé du logement. Soane-Patita préfère découvrir l’endroit une fois sur place pour davantage apprécier la surprise. Heureusement, pas d’erreur pour cette fois, cette petite cabane atypique est bel et bien l’endroit parfait pour un week-end insolite.

Cette fois encore, nous sommes arrivés de nuit. Nous n’avons donc pas pu profiter de la vue imprenable sur les Pyrénées et les villages alentours. Cependant, nous avons eu la chance de découvrir un ciel plein d’étoiles digne d’une escapade romantique parfaite. Comme dans la yourte, le chauffage était un petit poêle à bois. Et comme dans la yourte, nous avons eu du mal à gérer le feu durant la nuit. La cabane est équipée d’une mezzanine, dont nous n’avons pas pu profiter tellement la chaleur était insoutenable. Nous avons finis par nous endormir sur le canapé lit devant le feu. Evidemment, le feu s’est éteint dans la nuit, et nous avons dû nous réveiller pour le rallumer. A force, on va finir par devenir de vrais spécialistes ! Mais ce n’est pas encore vraiment le cas.

Une fois arrivés sur place, nous n’avons pas bougé. Nous avions apporté de quoi grignoter et le chalet est équipé de plaques chauffantes. Il n’y a juste pas de réfrigérateur mais pour une nuit, nous n’en avions pas vraiment l’utilité. Nous avons donc mangé au coin du feu en jouant aux jeux de société. Le propriétaire laisse à disposition des jeux de cartes, le jeu Enigmo et nous avions apporté notre Yam’s avec nous. Inutile de préciser que j’ai presque perdu toutes les parties et que j’étais en joie de perdre autant… Vous l’aurez compris, cette petite cabane est l’endroit parfait pour couper les téléphones portables et faire le vide autour de soi. C’est donc l’endroit idéal si vous êtes à la recherche d’un week-end détente en amoureux.

Réveil matinal pour notre escapade romantique

Le jour pointant le bout de son nez, nous avons été réveillé par les premières lumières du jour et le chant des oiseaux. Au petit matin, nous pouvions découvrir au loin les montagnes encore enneigés. La température était incroyablement bonne avec une vingtaine de degrés. Nous avons donc pu profiter d’un super petit déjeuner en amoureux avant de repartir pour de nouvelles aventures.

Ce chalet est un excellent choix pour une escapade romantique. Je vous le recommande vivement ! Pour le réserver, nous sommes passé par Airbnb. Notez qu’en plus d’être très mignon, ce chalet est plutôt bien placé stratégiquement pour visiter la région et profiter des nombreuses activités environnantes. En ce qui concerne les activités, je vous en dirai un peu plus dans mon prochain article.

En attendant, je vous embrasse fort et je vous dis à très vite !

cinema, Non classé

Ce que j’ai pensé de Call me by your name

Hier, je me suis enfin bougé pour retourner au cinéma. J’avoue n’avoir pas du tout rentabilisé ma carte UGC ces deux derniers mois. Une copine m’a très vivement conseillé d’aller voir Call me by your name, ce que je me suis empressé de faire hier soir et c’était une bien belle surprise.

Call me by your name : une première partie décevante

Je mentirais si je disais que j’ai été tout de suite séduite par le film Call me by your name. Au départ, j’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, mais Luca Guadagnino a réussi à me maintenir attentive grâce à l’allure esthétique du film. Les plans sont magnifiques, la B.O est sublime et il n’y a vraiment rien à redire sur cet esthétisme, ce grain d’image et ces couleurs splendides. Le cadre bucolique et les acteurs touchants m’ont permis de m’attacher discrètement à cette famille italienne et à cet élève venu d’Amérique. La première partie reste cependant assez particulière avec à mon goût beaucoup trop de débats insipides et de dialogues carrément caricaturaux d’une petite famille bourgeoise intellectuelle italienne. On peut voir de nombreuses références au cinéma de Rohmer ou encore de Bertolucci, mais c’est tellement creux que je pense sincèrement que Luca Guadagnino aurait pu se passer de pas mal de scènes.

Call me by your name : une seconde partie somptueuse

Alors que je me décourageais un peu en ce qui concerne l’intrigue, l’histoire a pris une autre tournure. Cet été lent et suspendu s’est sans doute accéléré et je me suis totalement laissé porté par cette histoire d’amour juvénile, intense et fougueuse. Je me suis mis à ressentir les sentiments d’Elio et d’Oliver. C’est comme si les personnages qui étaient jusqu’à maintenant cachés derrière leurs belles phrases se mettaient à vivre. J’ignore si c’était un parti-pris de l’auteur de faire autant durer la première partie pour davantage savourer la seconde. Mais ce qui est certain, c’est que la deuxième partie du film était un moment très agréable dont je me suis délecté savoureusement. Exit les dialogues d’intellos et bienvenue aux véritables sentiments, aux sensations et à la vraie vie. Quelques scènes cruciales m’ont d’ailleurs totalement bouleversé et j’ai eu beaucoup de mal à retenir mes larmes (oui, c’était moi la fille en larmes durant la totalité du générique ;)).

Call me of your name : une ode à l’amour

Bref, vous l’aurez compris, pour moi, ce film est un véritable paradoxe. Je l’ai trouvé bouleversant, toujours esthétiquement parfait mais pas toujours très intéressant.

Cependant, Call me by your name est une magnifique ode à l’amour. Il nous rappelle les rudesses de ce sentiment intense et ces premières et dernières fois ou nous avons donné notre cœur en nous laissant totalement abandonné.
Timotée Chalamet, l’acteur qui joue un des rôles principaux est également présent dans le film Lady Bird à l’affiche au cinéma en ce moment. Ce sera donc l’occasion de continuer à rentabiliser ma carte UGC !

Et vous, avez-vous vu ce film ? Qu’en avez-vous pensé ?

Musique, Non classé

Concert de Juliette Armanet

Juliette Armanet au Rocher de Palmer

Musicalement parlant, l’année 2017 aura été pour moi bercé par Juliette et par ses chansons savoureuses et délicieusement mélancoliques. Hier, j’ai eu la chance de pouvoir assister à son concert au Rocher de Palmer et celui-ci était bien plus qu’à la hauteur de mes espérances.

Le concert de Juliette Armanet : un moment magique

Auteure, compositeur et interprète, Juliette Armanet n’a rien à envier aux autres chanteuses. Avec sa voix cristalline et son style années 80 et à la fois contemporain, ce petit bout de femme nous transporte avec elle dans une bulle de paillettes et de poésie ou le mot est au centre de tout. Hier, dans cette petite salle du Rocher de Palmer, nous avions l’impression de partager un moment intime avec elle. C’était un moment magique.

Lire la suite « Concert de Juliette Armanet »

landes, pyrénées

Quelques jours de pause en hébergement insolite

Week-end dans un hébergement insolite

Cela fait longtemps que vous n’aviez pas eu de nos nouvelles ? Il nous a fallu un peu de temps pour réajuster nos vies et trouver un nouvel équilibre. Nous avons changé plusieurs fois de travail et nous avons enfin et depuis peu trouvé une base qui semble ne pas trop bouger. Du coup, nous pouvons à nouveau profiter et c’est pourquoi nous avons choisi il y a quelque temps de partir pour un week-end insolite en amoureux. Pour notre premier séjour depuis longtemps, nous avons opter pour quelques jours de dépaysement à travers plusieurs formes d’hébergement insolite.

Lire la suite « Quelques jours de pause en hébergement insolite »